Bleu

Du Charme du parking à étages

Du Charme du parking à étages

Sous une fine neige glacée se croisent deux destins tragiques, tandis que se déroule un noir, très noir polar hivernal…
 

Un jeune immigrant est assassiné dans un bâtiment abandonné. Dès lors, il va errer sous la forme d’un esprit, sans souvenirs ni mémoire.
Ses assassins ? Une bande de gentils garçons qui défoulent leur frustration existentielle sur le "bouc émissaire", le coupable absolu et parfaitement désigné : il est noir, il est seul, peut-être aussi qu’il deale ou qu'il vole. Un parasite dont on se débarrasse facilement.
C'est facilement aussi que le père de l'un de ces jeunes nantis va trouver le coupable idéal, le pauvre type fauché qui va accepter, contre de l'argent, d'endosser le crime. Et qui, s'appropriant le meurtre, va devenir bouc émissaire à son tour…

Marino Neri signe là un polar d'une noirceur sans appel, chronique d'une époque où règnent la violence et l'argent, et où certains d'entre nous sont condamnés par avance.
Un dessin expressif et une bichromie à la froideur efficace servent une ambiance urbaine désespérée, qui n'est pas sans rappeler les toiles de fond des films de Ken Loach. Et, comme le cinéaste, Neri porte sur ses personnages un regard à la fois cruel et attendri, qui l'éloigne de tout manichéisme. Une réussite.

 

Marino Neri est né à Modène, Italie, en 1979. Il a déjà publié plusieurs romans graphiques, traduits dans plusieurs pays ; Le Roi des fleuvesLa Queue du loup et

Loin du fracas de la Grande Guerre, Ada rêve de Vienne, de peinture et d’Egon Schiele.
 

Sous une fine neige glacée se croisent deux destins tragiques, tandis que se déroule un noir, très noir polar hivernal…
 

Un fabuleux voyage dans un Japon antique et magique